Remplacement du contenu flash par une image

Utilisation de la crème de cassis

Comment déguster la crème de cassis ?

Vous pouvez la savourer de nombreuses manières. En cuisine, on l’a déjà mariée en :

Entrées : avec du melon, en salade avec des betteraves rouges

Poissons : sandre Viandes : porcelet, jambon, lapin, canard (magrets), pigeonneau

Gibiers : cerf, chevreuil, bécasse

Fromages : blanc ou chèvre frais, yaourts

Fruits : poires, pêches, pommes, oranges, rhubarbe, groseilles, fraises, framboises, figues

Confitures : framboises

Desserts : bavarois, clafoutis, crêpes, tartes, charlottes, savarins, vacherins, amandines, macarons, crèmes soufflées et glacées, sablés, profiteroles, nougats glacés, sorbets, compotes.

 

Et bien sûr en apéritif, digestif ou cocktails. Voici quelques recettes commentées, parmi les plus célèbres :

 

CREME DE CASSIS NATURE

Délicieuse nature, fraîche, sortant du réfrigérateur. C’est ainsi qu’elle délivre tous ses arômes, dans sa plus grande simplicité. Un régal, avec ou sans glaçons. Vous pouvez aussi utiliser la crème de Cassis pure en nappage sur vos desserts.


« Pour ma part, je bois cette liqueur nature, les pieds dans la cheminée, le dernier James Ellroy sous les lunettes. On est gourmand ou on ne l’est pas. » (Alain Aviotte dans Sud Ouest, 2 novembre 1997)


CASSIS A L'EAU

Cette recette simple et injustement oubliée a été longtemps populaire. Remplacée depuis par le sirop de cassis, la crème de cassis à l’eau était recommandée aux enfants dans les réclames publicitaires de la première moitié du XX ème siècle.

« Tout en sirotant des cassis à l’eau, elles déclarèrent qu’elles seraient heureuses de voir des femmes colosses. » (Joris-Karl Huysmans, Les Sœurs Vatard)

1/5 de crème de cassis avec 4/5 d’eau minérale fraîche ou gazeuse

 

BLANC-CASSIS / KIR

Ce cri fut entendu par le chanoine Kir qui immortalisa, vingt ans plus tard, ce mélange. Le Blanc-cassis est ainsi devenu le deuxième apéritif de France derrière le pastis de Marseille. Facile à réaliser, très économique, toujours disponible –vous avez tous une bouteille de vin blanc à la maison-, il régale des millions de personnes chaque année.
1/5 de Supercassis 20°4/5 de vin blanc sec par exemple l’Aligoté

« Ne pourrait-on pas faire quelque chose pour le vin blanc, par exemple, par de jolies pancartes coloriées avec des dessins, suspendues aux murs de tous les lieux publics et sur lesquelles on pourrait lire : si vous voulez un bon apéritif utile à votre santé, buvez un vin blanc-cassis de Bourgogne. »(« Le cri des Terriens » ; Journal des intérêts agricoles, 1925)

 

FOND DE CULOTTE

Apéritif ainsi dénommé grâce au nom d’une célèbre marque de gentiane, car il ne « s’use qu’assis ». 1/3 crème de cassis, 2/3 gentiane, servir frais ou sur glace.

ROYAL CASSIS
Enfin, avec du crémant ou du champagne, vous obtiendrez un royal breuvage, très frais et élégant, à servir en flûte de préférence : 1/5 crème de cassis, 4/5 crémant ou champagne. La télévision allemande, durant les années 80, diffusa pendant quelques années un feuilleton à forte audience baptisé : « KIR ROYAL »

MELÉ – CASSIS
C’est un digestif. Mariez 1/3 de crème avec un marc, une fine de Bourgogne, ou encore un cognac ou armagnac.


« On se retrouve toutes ensemble… On potine, on rigole, on fait du bruit, en sirotant des petits verres de mêlé-cassis… Il y a là, un peu l’illusion de la vie… et le temps passe… » 
(Octave Mirbeau, Le Journal d’une femme de chambre, 1900)

 
« Elle est entrée chez le marchand de vins en face prendre un cassis.-Un cassis ?-Avec de la fine Champagne !-Ah ! C’est un mêlé-casse » (Georges Feydeau, L’Affaire Edouard, 1869)

CARDINAL ou COMMUNARD
Vous pouvez aussi, dans les mêmes proportions (1/5, 4/5) remplacer le vin blanc sec par du vin rouge. Vous obtiendrez alors un apéritif rouge foncé que vous baptiserez, selon votre choix : -CARDINAL, sa robe évoquant la pourpre cardinalice, ou -COMMUNARD, pour sa couleur révolutionnaire évoquant le rouge sang de la Commune de Paris.

VERMOUTH – CASSIS
La recette qui a fait connaître le cassis dans tous les cafés de France du 19ème siècle à la Belle Époque, et jusqu’aux années 70. Détrônée depuis par le blanc-cassis, il est un des plus vieux et des meilleurs apéritifs de France. 1/3 de crème de cassis, 2/3 de vermouth sec (Noilly Prat), allongez d'eau gazeuse.


« Je ne sais pas ce que vous faites quand vous accompagnez un ami à la gare, après que le train est parti. Je n’en sais rien et ne tiens nullement à le savoir. Quant à moi, je n’ai nulle honte à conter mon attitude en cette circonstance : je vais au buffet de ladite gare et demande un vermouth-cassis pour noyer ma détresse. Car le poète l’a dit ‘’partir, c’est mourir un peu ‘’. » (Alphonse Allais, Le Post-Scriptum, 1891)

CASSIS – SODA
Connu au début du siècle en France sous le nom de « cassis – citron – eau de Seltz ». Devenu célèbre au pays du Soleil Levant, ce délicieux long-drink est très facile à réaliser : verser 4 cl de crème de cassis, ajouter le jus d’un demi-citron, et compléter en eau gazeuse fraîche à votre convenance, avec ou sans glaçons.

 

Trouvez encore plus d'idées de cocktails dans la rubrique "Cocktails" !











Autres recettes